• PASSE MOI TON FRIC OU CASSE TOI

    Monsieur VERDI  Patrice                                                  Cannes la Bocca le 25/11/11

     

    à

     

     

     

    Monsieur le Président de la République
    Palais de l’Elysée
    55, rue du faubourg Saint-Honoré
    75008  Paris

     

     

     

    Monsieur le Président,

     

     

     

    Je viens de recevoir l’arrêt de la CAA de MARSEILLE en date du 03/11/11.

     

     

     

    Cette date qui correspond à votre présence sur le sol CANNOIS tend à démontrer publiquement votre intervention dans ce dossier où l’inégalité sociale semble avérée car les conclusions de la défense oublient de préciser que j’aurais du bénéficier de la présomption d’innocence dénoncée le 15/05/02 par le TA de NICE ainsi que la commission de discipline et que je bénéficie de la loi d’amnistie ainsi que du recouvrement de l’intégralité de mes droits civiques et civils depuis le 17/05/11.

     

     

     

    La ville de CANNES ne vous précise pas également que deux policiers municipaux condamnés pour des délits de harcèlement sexuel à des peines bien supérieures à la mienne et qui n’ont bénéficié d’aucune amnistie, ont été protégés par le Maire de CANNES pendant l’instruction et ont conservé leur fonction sociale, il y a donc un rapport entre la dénonciation de délits ou de crimes à caractère sexuel qui entraînent la suppression de toute fonction sociale et ceux qui les commettent et sont protégés de fait par le Maire de CANNES.

     

     

     

    Monsieur le Président, j’ai décidé de me pourvoir en cassation devant le conseil d’Etat et s’il le faut devant la CEJ en temps voulu car l’enjeu n’est plus de démontrer l’injustice incontestable du système mais l’antisémitisme et le racisme qui se cache derrière une politique d’austérité pitoyable couvrant des décisions de Justice instrumentées par l’exécutif où les avocats se désistent avec la bénédiction de certains magistrats nommés par vos ministres à des fins politiciennes incontestables.

     

     

     

    Je suis donc choqué une fois de plus de la perfidie des élites qui inspirent la peur au peuple car je suis un policier républicain donc un insoumis culturellement, je ne protégerai pas uniquement les intérêts du Grand Capital que vous connaissez bien en la personne du Docteur Jacques SERVIER défendu socialement par vos talents d’avocat d’affaires à NEUIILY et qui déclare en 2011 : «   Le Mediator, ce n’est que trois morts; 500 est un beau chiffre marketing. Les autres avaient déjà des valvulopathies » ; de tels propos démontrent un mépris de la nature humaine et des conséquences sociales de la mise sur la marché d’une molécule qui m’a été prescrite personnellement pendant plusieurs années qui est semblable à l’ISOMERIDE et qui a tué plus de 2000 personnes aux USA.

     

     

     

    Je respecte par idéologie toutes les différences sociales et culturelles mais j’ai surtout de l’affection et non pas du mépris pour les plus pauvres donc pour le Peuple, je n’appartiens donc pas et n’appartiendrai jamais à cette minorité antisémite qui se sert continuellement et ne sert pas la France.

     

     

     

    Veuillez agréer, Monsieur le Président, l’expression de mes salutations distinguées.

     

     

     

    VERDI Patrice

     

     

     

    PS : Français , Résistez , Vos Enfants disparaissent comme vos libertés.

     

     


    votre commentaire
  • INDIGNATION PUBLIQUE AU SOMMET DU G20 : UNE AUSTERITE A 20 MILLIONS D’EUROS POUR DEUX JOURNEES DE PALABRES ET UME IMPUNITE JUDICIAIRE PLENIERE DESORMAIS ACCORDEE PRESIDENTIELLEMENT AU MAIRE DE CANNES MALGRE SES VIOLATIONS AVEREES DU CP DEPUIS BIENTOT 10 ANS !

     

    Monsieur VERDI  Patrice                                                  Cannes la Bocca le 28/10/11

     

    à

     

     

     

    Madame le Président Jacqueline SILL

     

    Cour Administrative d’Appel de Marseille

     

    45 boulevard Paul-Peytral
    13291 Marseille Cedex 06
    Téléphone : 04 91 04 45 45
    Télécopie : 04 91 04 45 00
    Courriel : greffe.caa-marseille@juradm.fr

     

    Madame le Président,

     

     

     

    J’ai téléphoné ce jour à 09h30 au service paie de la ville car je n’ai aucune trace sur mon compte CCP du virement de mes indemnités maladies car je suis actuellement en dépression ce qui est prouvé par mes arrêts médicaux envoyés tous les mois en LR avec AR à Monsieur le Maire de CANNES représenté actuellement par Monsieur le Député de la huitième circonscription des AM qui supprime donc arbitrairement mes droits sociaux en violation du code pénal car la présence de Monsieur le Président de la République sur le sol cannois pour le sommet du G20 , soutenue par les deux principaux Casinotiers Français présents à CANNES pour le soutien financier apporté aux élections présidentielles de 2012 par les groupes BARRIERE et PARTOUCHE semble apporter à Monsieur BROCHAND une assurance pénale inégalée depuis 10 ans.

     

     

     

    Cette décision délictuelle de supprimer la couverture sociale minimale d’un montant de 700 euros mensuels versée par le receveur percepteur municipal est totalement illégale car les indemnités maladie payées actuellement n’entrent pas dans le cadre du reliquat de 124 jours d’indemnités chômages qui ne sont plus payées depuis des années et qui sont d’un montant de 1000 euros environ.

     

     

     

     

     

    L’UMP portera désormais historiquement la responsabilité politique de ce problème personnel entre eux et NOUS , les socialistes libres et insoumis à la Politique de la Terreur, car le Maire de CANNES ne dirigera pas éternellement les institutions administratives qui semblent parfois malheureusement lui être dévouées pour le moment alors que tous les fonctionnaires sont soumis à l’article 40 du CPP.

     

     

     

    Veuillez agréer, Madame le Président, l’expression de mes salutations distinguées.

     

     

     

    VERDI Patrice

     

     

     

    PS : Je me réserve le droit d’informer avant le début du G20 l’ensemble des médias par le biais entre autres choses des réseaux sociaux sur les pratiques politiques partiales du Maire de CANNES en matière de protection sociale d’un adhérent du Parti Socialiste si cette situation illégale ne cesse pas sans délai alors que le montant de ce sommet se chiffrera en dizaines de millions d’euros.

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • APPEL DU 11 SEPTEMBRE 2011

    Le totalitarisme est le système politique des régimes à parti unique, n’admettant aucune opposition organisée, dans lequel l’État tend à confisquer la totalité des activités de la société. Concept forgé au XXe siècle, durant l’entre-deux-guerres, le totalitarisme signifie étymologiquement « système tendant à la totalité, à l’unité ».

    L’expression totalitaire vient du fait qu’il ne s’agit pas seulement de contrôler l’activité des hommes, comme le ferait une dictature classique : un régime totalitaire tente de s’immiscer jusque dans la sphère intime de la pensée, en imposant à tous les citoyens l’adhésion à une idéologie obligatoire, hors de laquelle ils sont considérés comme ennemis de la communauté.

    Les caractéristiques habituellement retenues pour caractériser le totalitarisme sont : une idéologie imposée à tous, un parti unique contrôlant l’appareil d’État, dirigé idéalement par un chef charismatique, un appareil policier recourant à la terreur, une direction centrale de l’économie, un monopole des moyens de communication de masse et un monopole de la force armée .

    C’est le 29 avril 2007 à Bercy que le président de l’UMP, Nicolas Sarkozy, candidat à l’élection présidentielle, s’en est pris longuement et violemment à « mai 68 ». Sans entrer, bien sûr, dans le détail de son discours, nous n’en retiendrons que les idées essentielles. D’abord, il a mis l’accent sur « la morale dans la politique » et le fait que « mai 68 nous avait imposé le relativisme intellectuel et moral », avec ses conséquences néfastes dont la remise en cause de l’autorité, des contraintes.

     

    LA MORALE EN POLITIQUE C’EST LA GUERRE DANS LE MONDE ET LA PERVERSION SUR LES ENFANTS !

    www.tagtele.com/videos/voir/56638

     Les choses capitales qui ont été dites à l’humanité ont toujours été des choses simples.

     

    Charles DE Gaulle

    Français, vos enfants disparaissent comme vos libertés, Résistez.

    Patrice VERDI  

     

     

     


    votre commentaire
  • CANNES : DESTINATION COSA NOSTRA !

      

     

    SIX caractéristiques définissent La

    MAFIA

    Structuration de l’organisation qui suppose un engagement réciproque de ses membres et un certain nombre de règles internes.

    La violence qui est à la fois utilisée pour accéder à des richesses et pour protéger l’organisation par l’intimidation.

    La mafia a aussi un rôle social. Les mafieux cherchent à avoir des rôles important dans des activités de médiation sur le plan politique, social ou économique, en particulier pour la jonction entre la sphère légale et illégale.

    Un ancrage territorial. Ainsi tout en ayant des activités internationale. Les mafias cherchent à garder des liens sur leurs territoires d’origine.

    La coexistence entre les activités légales et illégales entre l’ensemble des ressources de l’organisation. Seule l’Italie, confrontée de longue date au phénomènes mafieux, a défini le crime d’association mafieuse.

    Le lien avec les classes politiques et les institutions, soit à l’échelle régionale, soit à l’échelle nationale. Grâce à cette interpénétration, elle arrive à accéder à certaines ressources, dont des marchés publics. Elle arrive dans certains cas à agir en toute impunité judiciaire parce qu’elle monnaie son soutien à la classe politique à travers l’influence qu’elle exerce sur la société.

    RASSUREZ-VOUS A CANNES LA COSA NOSTRA A DISPARU GRACE A L’INFLUENCE MAJEURE DE LA POLITIQUE LOCALE ET NATIONALE

    DE NOS ELUS

    EN MATIERE DE PROTECTION ET DE JUSTICE SOCIALE POUR TOUS LES CITOYENS …

    CONCLUSION

    LA FRENCH RIVIERA EST REDEVENUE

    LA PROPRIETE DE LA FRENCH

    CONNECTION  

     

     

    votre commentaire
  • PROMESSES ET REALISATIONS DE L’UMP : LA PUISSANCE DU NEANT !

     

     

    PROMESSES ET REALISATIONS DE L’UMP : LA PUISSANCE DU NEANT !

     

     

     

    Monsieur Bernard BROCHAND,

    Maire de CANNES ,

    Député de la Huitième circonscription des AM,

    CANNES le 25/07/11

     

     

     

    Je viens de recevoir votre LR en date du 15/07/11 qui me fait part de votre préoccupation concernant mes deux courriers en date du 27/05/11 et 06/06/11 relatifs à la suppression arbitraire et purement politique de mes droits sociaux que vous souhaitez me faire appliquer par vos services sans tarder en me rappelant paradoxalement la loi que vous bafouez en toute impunité depuis 10 ans car je vous interpelle Monsieur le Député Maire de CANNES sur le fait établi judiciairement, que vous avez refusé d’appliquer la décision de réintégration professionnelle en date du 15/05/02 établie par le TA de NICE, mais aussi évincé la loi d’amnistie N°2002-1062 dont je bénéficie et même bafoué intégralement avec l’aide précieuse de la CAA de MARSEILLE qui enlise toute la procédure, la récupération de l’ensemble de mes droits civils et civiques depuis le 17/05/11 afin de recouvrer ma fonction sociale initiale en m’annonçant paradoxalement et illégalement le 26/05/11 que je ne faisais plus partie de la FPT ce qui est un comble dans un Etat de Droit mais pas à CANNES où toutes les décadences et déviations sont désormais devenues possibles !

     

     

     

    Cette lettre signée par Monsieur MORIN mais qui aurait pu être signée par Madame FOUGA, Monsieur JOUANJUS ou bien évidemment par un autre serviteur d’ETAT consciencieux et surtout fidèle dans l’illégalité sociale, judiciaire et financière prônée constamment par votre haute autorité politique et morale qui associe le dédain au mépris de l’ensemble des citoyens ; ne précise pas que votre décision de supprimer la couverture sociale minimale versée par le receveur percepteur municipal est totalement illégale car les indemnités maladie justifiées par des arrêts médicaux n’entrent pas dans le cadre des indemnités chômages que vous ne me payez plus depuis des années ; ces décisions probantes signées par Monsieur MORIN sont donc le reflet de son incompétence professionnelle désormais avérée.

     

     

     

    Toutes ces sanctions irrationnelles mais totalement prévisibles seront dénoncées à l’ensemble des autorités politiques et déontologiques de ce pays avant les élections de 2012 car le reliquat de mes droits restants n’est pas imputable par la maladie que ce soit dans le secteur public ou privé que vous connaissez si bien car vous avez participé entre autres choses sans succès à l’administration du PSG et de l’AS CANNES reléguée en CFA le 05/07/11 alors que vous l’imaginiez inéluctablement en tête de la ligue 1car tout était possible selon vos vœux pieux prononcés en 2001 mais rien ne l’a été 10 ans plus tard si ce n’est l’éviction politique programmée et proprement scandaleuse de l’opposition sociale qui est de plus en plus nombreuse et hostile à votre style politique archaïque et sans aucun doute féodal.

     

     

     

    J’observe bien évidemment qu’avec l’aide précieuse et invraisemblablement constitutionnelle du gouvernement FILLON, des ministres de la Justice successifs et du Président SARKOZY, l’ETAT a usé d’années de procédures judiciaires afin d’empêcher la simple reconnaissance de mes droits de Fonctionnaire Territorial et de Citoyen dans la mise en scène d’une affaire pitoyable dénoncée formellement par de nombreuses associations de lutte contre la Pédocriminalité parce qu’entre autres administrations , le TGI de GRASSE , le TA de NICE et la CAA de Marseille prouvent désormais qu’ils sont aux ordres du Président de la République qui pense vraisemblablement pouvoir utiliser l’affaire DSK pour masquer le scandale de pédophilie et de tourisme sexuel dévoilé et publié par son propre ministre de la culture, Monsieur MITTERAND Frédéric, qui est accueilli par vous , Monsieur BROCHAND, avec toute la condescendance que vous portez systématiquement aux élites politiques ou sociales les plus hasardeuses mais jamais envers les électeurs valeureux et républicains que nous sommes en masse et qui n’hésiteront pas à sanctionner parfois même dans la rue et bientôt par la révolte, la politique effarante du gouvernement actuel mais aussi la vôtre qui cautionnent une situation insensée qui prive de leurs droits élémentaires certaines personnes grâce à la violation récursive d’une somme considérable de lois pénales et administratives dans une indifférence politique qui n’échappera plus à personne et certainement pas à toute l’opposition qui s’en servira de toute évidence prochainement, à cause de vos choix personnels irresponsables et proprement scandaleux, lors des élections nationales primordiales pour l’avenir de la France.

     

     

     

    L’UMP portera désormais Historiquement la responsabilité politique de ce problème personnel entre vous et NOUS , les citoyens libres et insoumis à la Politique de la Terreur, car soyez bien conscients que vous ne dirigerez pas éternellement le Pays ou la ville de CANNES ni les institutions qui vous sont dévouées corps et âmes pour le moment.

     

     

     

    Veuillez agréer, Monsieur BROCHAND, l’expression de mes sentiments facétieux .

     

     

     

    VERDI Patrice

     

     

    PS : JE DEMANDE UNE ENQUETE PARLEMENTAIRE SUR LES FAITS DELICTUELS EVOQUES.

     

    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique